Mécanique - Pneus - Diagnostic - Clim - Vidange - Entretien - Vidange Boite Auto - Expert Anti Pollution
SERVICE APRÈS VENTE
A votre écoute
PAIEMENT SÉCURISÉ
Paypal
LIVRAISON
Livraison sous 48 H

Surveiller la pression des pneus

La pression des pneus préconisée par le constructeur est celle qui est la mieux adaptée pour optimiser leurs performances sur votre voiture. Attention, les pneus, même neufs, perdent régulièrement de l'air. Il faut donc penser à contrôler la pression tous les mois... sans oublier la roue de secours. Le bouchon de valve, qui peut sembler très secondaire, est un élément essentiel de l'étanchéité du pneu. S'il vous en manque un (ou plusieurs), votre garagiste en aura toujours un ou deux qui traînent dans un coin. La vérification de la pression doit s'effectuer "à froid", soit une heure après l'arrêt du véhicule ou, au plus, après 3 kilomètres parcourus à faible vitesse. Si la vérification est effectuée sur un pneu "chaud", la pression sera forcément plus élevée : jusqu'à 0,3 bars au-dessus de la pression préconisée à froid. C'est normal, et c'est pourquoi il ne faut jamais dégonfler un pneu qui vient de rouler, sous prétexte qu'il est sur-gonflé.


A savoir un sur-gonflage sera toujours moins dangereux qu'un sous-gonflage. Les statistiques de l'ASFA (organisme regroupant les sociétés autoroutières de France) montrent en effet que près d'un accident mortel sur dix a pour origine le sous-gonflage d'un ou de plusieurs pneumatiques. En effet, lorsque la pression est insuffisante, les flancs du pneu travaillent anormalement. Il en résulte une fatigue excessive de la carcasse, une élévation de la température et une usure anormale. Le pneu risque de subir des dommages irréversibles, le risque majeur étant l'éclatement et la perte de contrôle de la voiture. Quant au sur-gonflage, il peut poser des problèmes de stabilité car le contact du pneu avec le sol se trouve diminué. il ne doit être adopté que sur un véhicule très chargé ou appelé à faire beaucoup de kilomètres à grande vitesse.

 

Vérifier l'équilibrage de vos pneus

L'ensemble jante-pneumatique doit "tourner rond" ! S'il présente une petite surcharge locale (un balourd), la roue sera soumise, à certains régimes, à de très fortes vibrations qui se répercuteront dans la direction. Ce phénomène est non seulement désagréable, il est aussi dangereux car il fatigue les articulations de la suspension et affecte la tenue de route. L'équilibrage d'un pneu ne peut être effectué que par un professionnel qui dispose du matériel capable de détecter les balourds. Ils seront compensés par de petites masses de plomb accrochées au rebord de la jante. Attention, ces masselottes peuvent parfois être arrachées par un coup de trottoir. Vérifiez fréquemment leur présence !

 

Contrôler l'état d'usure de vos pneus

C'est la bande de roulement qui assure la plus grande partie de l'adhérence du pneu à la route. Elle comporte des indicateurs d'usure situés en fond de sculpture, dans les rainures principales généralement plus larges. Le pneu doit être obligatoirement changé dès que ces indicateurs affleurent la surface de la bande de roulement. Légalement, la profondeur des sculptures ne doit pas être inférieure à 1,6 mm. Moins ses sculptures sont profondes, plus le pneu perd ses capacités à évacuer l'eau. Dès lors, même si vos pneumatiques n'ont pas encore atteint le stade d'usure maximum, pensez à réduire votre vitesse sur sol mouillé. Attention également aux coupures, chocs et boursouflures sur la bande de roulement ou sur les flancs extérieurs... et intérieurs (plus dur à vérifier !). Un pneu ainsi abîmé impose une vérification par un spécialiste.